top of page
Rechercher
  • L'Envol Parfumé

Comment se parfumer ?

Dernière mise à jour : 2 août 2022


Votre parfum est votre signature olfactive : il dévoile au monde qui vous êtes. Il fait aussi partie d’un rituel intime, que chacun d’entre nous reproduit pour sortir en société, ou se sentir bien en privé. Nombreux sont ceux qui se posent la question d’une gestuelle parfaite. Comment se parfumer? Existe-t-il des codes à respecter? Ou des techniques pour que le parfum tienne toute la journée? Comment se parfumer pour que le parfum diffuse bien? On a voulu reprendre les bases avec vous, pour que le rituel du parfum n’ait plus de secret pour vous.



L’histoire du parfum est riche et remonte à la nuit des temps. Depuis les pharaons, les humains (et demi-dieux!) se parfument pour se sanctifier, se protéger, créer le désir, ou signifier leur statut social. A travers les époques, les usages du parfum et la forme que celui-ci a prise ont beaucoup évolué…

Exemple d’aspersoir via . Son embout permet d’asperger avec de petites gouttes. Via Ebay.

Vous ne le saviez peut-être pas, mais le terme “parfum” vient du latin “per fumum“, qui veut dire “à travers la fumée”. Eh oui, autrefois, on avait l’habitude de brûler des aromates et de l’encens et de se pencher au dessus du feu pour se parfumer ! Dans l’Egypte ancienne, les parfums servaient à communiquer avec les dieux, mais aussi à montrer son statut de quasi-divinité. Par exemple, par le processus de momification, les puissants devenaient des “Parfumés“. Un “Parfumé” étant alors l’équivalent d’un Dieu… En effet, les parfums dont on emplissait les corps devaient leur permettre d’aller vers l’Au-Delà.

C’est également à cette époque que sont apparus les parfums solides. Les hommes et le femmes se badigeonnaient alors de pommades aux odeurs florales et épicées. Les parfums liquides quant à eux, ne seront utilisés qu’à partir du IXe siècle! En effet, c’est autour de cette ère que des alchimistes découvrent la distillation au Moyen-Orient. On s’asperge alors de parfum grâce aux aspersoirs. En Europe, il faudra attendre le XVIIe siècle pour voir l’usage généralisé de la distillation se faire. Et arriver jusqu’à la parfumerie.

En Europe…

Au Moyen-âge, la mode est de porter des pendentifs parfumés et précieux pour se protéger des maladies. Ou bien de mastiquer des herbes et se frotter le corps de vinaigre pour éloigner le Mal. En effet, le parfum est alors considéré comme magique, parfois lié à la sorcellerie. Les pomanders ou pommes de senteurs par exemple étaient des bijoux que les gens riches portaient sur eux tout le temps. Ils contenaient de l’ambre gris, de la civette ou du musc, pour parfumer l’air autour d’eux et se protéger des vices.

Pomander via ileauxepices

A la Renaissance, le parfum était omniprésent : on se parfumait le corps, on versait des essences odorantes sur les meubles et toutes sortes d’objets, on parfumait même les animaux à l’occasion des fêtes… A cette époque où on se lavait peu, le rôle du parfum était essentiellement celui de camoufler les mauvaises odeurs. C’est également ainsi qu’est née la profession de “gantier parfumeur”. Les gantiers cherchaient à camoufler l’odeur du cuir tanné en parfumant leurs peaux. Ils ont ainsi acquis un savoir-faire inégalé, et on alors remplacé les apothicaires pour le commerce des parfums. Tous les accessoires de mode étaient donc parfumés : gants, ceinture, bourses…

C’est au XXe siècle que la gestuelle fait sa révolution avec l’apparition du vaporisateur. Jusqu’alors on s’aspergeait d’eau de Cologne avec une pipette compte-goutte, héritée du monde médical. Par ailleurs, on appliquait les extraits et fragrances plus concentrées avec les bouchons à tige des flacons en cristal. Ceci permettait de déposer une goutte précise derrière l’oreille.

Et aujourd’hui, comment se parfumer avec nos parfums liquides?

Si vous aimez vous parfumer la peau :

“Parfumez-vous là où vous souhaitez être embrassée”, disait Gabrielle Chanel. On dit souvent qu’il faut vaporiser son parfum sur les points de pulsation. Pourquoi? Parce que c’est là où le corps diffuse le plus de chaleur, donc que la diffusion de l’odeur est la meilleure. (C’est un peu le principe du brûle-parfum).

Notre conseil, visez : l’intérieur du poignet, derrière les oreilles, dans la nuque, sur la poitrine. Une vaporisation à l’arrière du genou ou dans vos articulations est également très efficace. Résultat : lorsque vous vous déplacez, la chaleur corporelle fait s’élever le parfum jusqu’à votre nez !

Peut-on se parfumer les cheveux ?

Se parfumer les cheveux peut être super tentant, surtout si vous avez les cheveux longs et que vous aimez les secouer dans tous les sens !

Mais les parfums contiennent minimum 80 % d’alcool dans leur composition. Et sur les cheveux, c’est loin d’être recommandé : cela peut assécher le cheveux, irriter la peau… Bref, privilégiez les brumes non alcoolisées spécialement conçues pour les cheveux 😉

Et parfumer ses vêtements?

Les vêtements conservent les odeurs très longtemps, ce qui est un avantage lorsqu’on veut signer de son parfum un accessoire que l’on porte. Ou bien laisser son souvenir sur l’écharpe ou le t-shirt de quelqu’un… Par ailleurs, parfumer un vêtement permet aux gens qui ont la peau sensible et qui ne supportent pas l’alcool de ne pas se priver du parfum de leur rêve!

Néanmoins, il faut juste faire attention à quelques détails. Par exemple, à cause de la coloration naturelle de certains parfums (certains ingrédients font des jus plus ou moins foncés), il y a des risques de taches! Du coup, évitez de vaporiser directement sur des vêtements blancs ou clairs. Ensuite, il faut savoir aussi que toutes les matières textiles ne retranscrivent pas de la même manière les odeurs. Par exemple, les tissus synthétiques diffusent mal les senteurs. Mieux vaut vaporiser votre parfum sur des tissus en fibres naturelles.

Soie, laine, velours, coton, cachemire… ces matières naturelles sublimeront davantage votre empreinte olfactive que le polyamide ou la viscose.

Qu’est-ce qui entre en compte dans la tenue d’un parfum ?

On entend souvent qu’il est difficile de trouver un parfum qui tienne toute la journée ! En fait, la qualité des ingrédients et la concentration du parfum y sont pour beaucoup. C’est d’ailleurs ce qui fait toute la différence entre un parfum de luxe et un parfum pas cher

Mais il existe quelques “trucs” de parfumage pour faire durer le plaisir plus longtemps. Tout d’abord, faites en sorte de vaporiser la fragrance à 20 centimètres environ de votre peau. Le parfum tiendra plus longtemps s’il est vaporisé de manière homogène sur une zone large, plutôt que généreusement sur une petite zone!

Vous pouvez également vous parfumer par dessus une crème ou une huile hydratante, car le parfum tient plus longtemps sur une phase grasse 😉 En gros, mieux votre peau est hydratée, plus votre parfum durera longtemps dessus. Mais attention. Pour ne pas altérer l’odeur de votre sillage, pensez à choisir une crème sans parfum.

Ce qu’il ne faut pas faire

En revanche, il arrive parfois qu’on vaporise du parfum sur un poignet, et qu’on y frotte l’autre pour répartir le parfum. Malheureuse.x! Ne faites pas cela! Cela abîme les notes et accélère l’évolution du parfum.

Par ailleurs, ne vous reparfumez pas régulièrement en journée, à moins d’avoir confirmé avec quelqu’un d’autre que vous ne sentez plus rien. Car si vous ne sentez plus votre parfum au bout d’un moment, c’est normal! C’est ce qu’on appelle l’adaptation olfactive. En fait, quand le cerveau considère que l’odeur n’est pas synonyme de danger, il n’y fait plus attention. Mais votre entourage en revanche, vous sentira toujours !

Alors, envie de passer à la pratique?


11 vues0 commentaire

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page